Mon exhibition au fastfood

Mon pseudo de coquine est Jezebel, voici une de mes premières exhibitions publiques.

Depuis un certain temps mon mari me faisait remarquer quand un homme attardait ses regards sur moi, le plus souvent sur mes jambes qui, encore à la demande de mon chéri, ne sont souvent cachées qu'au minimum par le port de jupes ou robes courtes.

Cela ne me dérange nullement qu'on me mate, cela veut dire que je suis désirable.

Une fois, mon chéri, alors que nous étions dans un fastfood, m'a signalé qu'un homme situé dans la rangée contigüe semblait fort intéressé par mon physique.

Avec discrétion, j'ai dirigé mon regard vers lui et me suis aperçue qu'effectivement ce n'était pas son assiette qu'il regardait, mais plutôt dans ma direction et surtout sous la table.

D'abord gênée, je me suis détendue en me disant que cela était amusant de voir ce type se contorsionner pour en voir plus.

A voix basse et comme si de rien n'était, nous parlions de ce gars, du petit spectacle dont il profitait et qui semblait le ravir.

Mon mari m'a alors proposé, sans m'obliger me dit-il, d'aller aux toilettes enlever ma petite culotte puis de revenir m'installer en prenant soin de m'asseoir les jambes très écartées. D'abord réticente, j'ai fini par accepter et me suis dirigée au petit coin pour procéder à ce mini déshabillage.

Il était temps que je revienne car le voyeur avait fini son repas et terminait sa boisson quand je me suis rassise.

Je n'ai pas repris ma place initiale, je me suis installée au bord de l'allée de passage. Petit coup d'oeil et, lorque je fus assurée que personne ne venait, j'ai écarté mes jambes au maximum de ce qui était possible dans ce lieu.

Mon mari et moi discutions comme de si rien n'était, mais je surveillais discrètement notre lascar et constatais que il c'était tassé sur sa chaise pour ne rien perdre de ce que je lui offrais.

Ce jeux a duré presque 10 minutes puis nous nous sommes levés pour partir.

Quand je suis passée à coté de lui je lui ai fait mon sourire le plus charmeur.

J'avoue que ce fut relativement sage, mais malgré tout un agréable moment.