Un inconnu avec nous au cinéma....

Je vous présente mon histoire, basée sur un fantasme que nous venons de réaliser avec ma femme.

Je suis Guillaume, j’ai 33 ans, plutôt grand et mince. Ma femme Charlotte a 35 ans, elle à de belles formes, blonde, très sexy, souvent en jupe.

Tout commença pour ma part avec l’envie de dominer un peu Charlotte. J’avais envie qu’elle m’obéisse, qu’elle fasse ce que je lui demande de faire, mais de manière soft, pas dans le genre Sado-masochiste, cravache ou autre. Elle n’était pas contre le fait d’essayer. Elle son fantasme était de se faire un inconnu... Dans une situation un peu décalé, comme un restaurant ou une aire de repos d’autoroute...

Je ne suis pas particulièrement candauliste, mais l’idée est intéressante, donc j’ai mis en place un petit scénario pour le week-end qui arrive.

Sur un site libertin bien connu, j’ai contacté quelques mecs, et passé les centaines de lourds, je suis tombé sur une personne sympa et qui me paraissait simple, qui se prénomme Fred. Ni une ni deux je lui parle de mon scénario. Il était très enthousiaste et était partant pour ce genre de plan. Nous nous échangeons nos numéros pour nous retrouver plus facilement au cinéma.

Voici l’histoire. Nous sommes le vendredi soir, et je propose à Charlotte d’aller voir un film au ciné, une fois le film choisi, nous allons nous préparé pour la séance de 21h15. Je me prépare rapidement comme tous les mecs : Jean, chemise parme, chaussures et c’est parti.

Notre petit jeu de domination/soumission commence ce soir avec Charlotte et je lui demande de s’habiller sexy et doucement à l’oreille je lui demande de ne pas mettre de culotte... Histoire de pimenter un peu la soirée ! Elle n’est bien sur pas au courant de mon petit plan avec Fred !

Elle sort de la chambre avec une jupe assez fluide noire, un haut rouge pas trop décolleté mais assez transparent... Bien sur, rien sous sa jupe, comme demandé. Aux pieds, elle porte une paire d’escarpins noirs simples mais très sexy.

Nous partons pour le cinéma près de chez nous. Une fois les billets achetés, nous nous dirigeons vers la salle, je profite de ce moment pour prévenir Fred de notre arrivée, du choix du film et de nos tenues afin qu’il nous retrouve rapidement dans la salle. On s’installe dans la rangée de gauche assez haut dans la salle, afin d’être tranquille. Nous avons l’habitude de nous chercher un peu au cinéma, et que nos mains se baladent, donc pour le moment aucune surprise pour elle.

Je suis installé contre le mur, Charlotte à ma droite. Je préviens Fred par SMS, de notre emplacement approximatif, et il me répond qu’il nous a trouvé. Il est installé dans la rangée centrale. Je le préviens de nous rejoindre 5/10 min après le début du film, quand la salle sera plongée dans le noir.

Les pubs passent, les bandes-annonces... Nous parlons de tout et de rien, et puis la salle s’éteint et le film commence Charlotte a les jambes croisées, ma main est posé sur son genou. Je caresse doucement sa cuisse, quand Fred, vient s’installer à sa droite. Surprise, elle me regarde d’un air de dire « Il pourrait se mettre ailleurs sérieux... ». Je ne bronche pas et continu de caresser sa cuisse remontant délicatement de plus en plus haut. La voyant un peu stressée, je lui murmure à l’oreille « N’oublies pas que tu m’obéis ce soir... ». Elle sourit et se détend un peu, amusée de ce petit jeu !

Je continue mes caresses, remontant de plus en plus, et je lui demande doucement « Décroises tes jambes ! ». Elle s’exécute sans discuter. Je pose ma main sur sa cuisse gauche et commence mon petit jeu d’excitation... Je remonte doucement sur l’intérieur de sa cuisse. Elle me prend la main et me dit « Et s’il nous voit ? ». Je lui réponds « Ne tourne pas ta tête vers lui, fais comme s’il n’était pas la, on s’en fout ! ». Je sais qu’une fois l’excitation là elle sera beaucoup plus ouverte.

Je continue donc mon petit jeu, remontant ma main sur sa cuisse, passant sous la jupe jusqu’à frôler sa petite chatte... Elle ne bouge pas et commence à prendre plaisir de la situation !

J’insiste un peu plus et continue mes caresses jusqu’à toucher ses lèvres de mon majeur, je sens un frisson parcourir son corps, elle se laisse vraiment aller, cela se voit. Je glisse mon majeur entre ses lèvres, et je sens que l’effet se fait déjà ressentir... Elle commence à mouiller... Ni une, ni deux, j’accélère le mouvement et glisse deux doigts entre ses lèvres, titillant son clito, m’enfonçant en elle... Elle se cambre et ferme les yeux, mordant ses lèvres. Je crois que le fait qu’un inconnu la voit comme ça, l’excite beaucoup. Peut-être, a-t-elle compris mon petit scénario. En se cambrant, sa jupe remonte encore plus et son sexe était visible par Fred par intermittence... Elle est complètement ouverte et se laisse faire...

De ma main gauche, je déboutonne mon jean et laisse sortir mon sexe bien dur. Je suis très excité de la situation également ! Elle a toujours les yeux fermés, je prends donc sa main gauche et la pose sur mon sexe... Sans même être surprise, elle commence à me branler doucement, ma main gauche toujours en train de la doigter, je fais signe à Fred qu’il peut commencer à faire une approche délicate. Il ne se fait pas prier et pose doucement sa main sur son genou droit. Surprise de cette sensation, un spasme parcours son corps, mais elle ne dit rien pour autant !

Fred continu ses caresses pendant que j’accélère le mouvement pour la faire monter encore plus. Elle écarte encore plus ses jambes, se mord les lèvres... Elle est complètement ailleurs ! Fred remonte jusqu’à son sexe, et je retire ma main délicatement pour lui laisser la place... Il commence à caresser ses lèvres, puis glisse doucement un, ensuite deux doigts entre... À ce moment-là elle sait qu’un inconnu est en train de la doigter, et je pense que ça lui plait beaucoup !

Je m’approche de son oreille et lui dis « Suces moi ! ». Sans même ouvrir les yeux, elle se penche vers moi, et attrape mon sexe à pleine bouche... Je me mords les lèvres également, l’excitation est énorme. Calée à moitié sur le côté, elle laisse Fred continuer son petit jeu. Lui soulevant sa jupe, elle lui donne un accès privilégié, il en profite pour écarter un peu ses cuisses et continu de la doigter. Je sens son corps faire des petits bonds a chaque fois que les doigts de Fred s’enfoncent en elle... Cela m’excite encore plus... Je l’entends gémir doucement tout en me suçant comme il faut... Fred ni tenant plus, déboutonne également son pantalon et laisse sortir son sexe, d’une belle taille. Il commence à se branler de la main droite pendant que sa main gauche continu de fouiller ma femme... Je sens qu’elle va jouir, son corps se raidit, elle commence à trembler... Pour calmer le jeu, je lui dis doucement « Maintenant, gardes tes yeux fermés, tournes toi de son côté et suces le ! ». Elle ne se fait pas prier, se tourne, et se baisse vers le sexe de Fred pour l’enfourner complètement dans sa bouche... Ma femme est en train de sucer un inconnu dans un cinéma... J’en reviens pas de l’excitation que ça me procure !

J’en profite pour m’occuper un peu d’elle, je sens la cyprine couler sur ses cuisses, elle est terriblement excitée ! Je m’empresse de la doigter vigoureusement, elle coule sur le siège... Je lèche mes doigts, j’adore ça ! Je constate également que Fred passe un bon moment, il a les yeux fermés, sa main gauche sur la tête de Charlotte lui donnant le rythme. Elle accélère au rythme de sa main... N’y tenant plus, je l’attrape par les cheveux et lui dis « On va te baiser dans les toilettes du ciné ». Elle ne dit rien, se redresse, ajuste sa jupe et se lève sans même jeter un regard sur son inconnu. Je comprends à ce moment que tout était possible ! Je me rhabille rapidement et lui emboite le pas. Fred reboutonne son pantalon et nous suit d’un peu plus loin.

Nous arrivons aux toilettes, choisissons la porte du milieu et à peine entré et fermé derrière nous, je la retourne, elle s’appuie contre le mur au-dessus des toilettes, je remonte sa jupe de ma main droite tout en déboutonnant mon jean. Je sors mon sexe et sans réfléchir je la pénètre violemment... Je commence mes va-et-vient, de plus en plus fort, je la baise littéralement dans les chiottes d’un ciné ! J’adore ça. J’accélère mes coups de buttoir. Elle se mord les lèvres pour ne pas crier... Je la défonce...

Je sens que je vais jouir, je la maintiens bien par les hanches et je jouis en elle comme jamais ! J’ai l’impression que je vais gicler pendant 1 minute tellement l’excitation est grande ! Je me retire doucement, laissant dégouliner le sperme mêlé à sa mouille, sur ses cuisses...

La jupe relevée sur les fesses, je l’attrape par les cheveux et à l’oreille, lui murmure « Restes dans cette position, ne bouges pas... ». Elle sait très bien que son inconnu allait arriver pour s’occuper d’elle également...

Je remonte mon jean, ouvre doucement la porte, au cas où il ne soit pas seul... Il est la, appuyé sur le lavabo, attendant son tour. Je lui demande s’il a bien une capote et en sorti une de sa poche, je lui réponds « Elle est tout à toi, défonces la bien... ».

Il ne met pas longtemps pour déboutonner son pantalon et ouvrir la porte. Il laisse la porte entre ouverte pour me donner la chance de voir Charlotte se faire baiser par cet inconnu...

Il baisse son pantalon et son boxer, enfile un préservatif, ma femme est là, le cul a l’air, sans bouger, attendant que cet inconnu s’enfonce en elle... Sans faire de fioriture, il la pénétra jusqu’à la garde, l’attrapant par les hanches, il commence à la défoncer comme elle le voulait dans son fantasme. Vu les sons qu’elle émet, je peux dire qu’elle prend beaucoup de plaisir ! Il accélère, ralenti, fait durer le plaisir, sans non plus faire dans la dentelle ; )

Il l’attrape par les cheveux et continu ses va-et-vient jusqu’à la jouissance, je vis son corps se raidir, il était bien au fond d’elle... Sans attendre, il se retire délicatement, retire son préservatif bien rempli et remonte son pantalon en sortant des toilettes. Charlotte ne bouge pas, ne se retourne pas ! Il me fait un clin d’œil et me dit « On remet ça quand tu veux », tout en partant...

Je rejoins Charlotte dans les toilettes et baisse sa jupe, elle se tourne, elle a les yeux brillants, le visage rouge de plaisir et d’excitation ! Je lui demande si tout ça lui a plu, elle me répond simplement par un sourire ainsi qu’un long baiser ! Je prends ça pour un oui...

Peut-être que nous remettrons ça, dans un autre contexte que le cinéma ; )