Travestie soumise

Bonjour à toutes et tous.

Depuis ma « première fois en fille » lorsque je me suis présentée devant mes parents totalement féminisée et encagée, il s'est passé un bon moment pendant lequel j'ai continué à vivre en fille sans aucune retenue, c'est a dire d'évoluer devant eux dans la maison toujours en jarretelles, corset ou serre-taille avec des bas nylon, ma poitrine libre et mon sexe sous cage vaquant aux tâches ménagères sans gêne avec Maman qui de son côté a opté aussi pour des tenues provocantes. Elle porte souvent un corset ultra serré, les seins reposant dans le balconnet intégré de son corset, ses seins opulents totalement visibles jusqu'aux auréoles aux tétons turgescents, ses seins magnifiques remuant à chacun de ses mouvements.

Toutes les deux à l'aise devant Papa qui de son côté se promène totalement nu devant nous. L'habitude est prise et bien prise, cette sorte de naturisme érotique nous maintenant tous les trois dans l'envie de jouir. Hier Maman m'a entretenue d'une chose très personnelle :

  • Murielle il faut que tu saches que tu es un enfant adopté a la naissance, tu es née sous X, aussi si il arrive que Papa ait envie de toi n'ai pas honte, depuis qu'il ta vu « en fille »il est très excité. De mon côté, c'est pareil et j'en profite pleinement. Nous pensons que de ton côté tu es heureuse que nous t'acceptions tel que tu es vraiment. Nous sommes contents que tu sois une trans, de plus tu es belle et ta façon de t'exhiber devant nous nous a redonné une vie sexuelle sans égal.
  • Oh Maman c'est vrai ! Alors je ne suis pas votre enfant, et bien ça alors ! J'ai pleuré et me suis mise dans ses bras

tu pourras nous appeler par nos prénom si tu le désires euh oui ! Maman euh OLGA.

Depuis je les appellerais OLGA et Papa ROBERT, enfin quand j'aurai envie. Aujourd'hui, tous les trois à table, nous discutons de différentes choses sans importance jusqu'au moment où Maman me réclame d'aller chercher le dessert. En me levant, je surprend le regard de Papa, il a un regard bizarre, il mate ma verge encagée. Revenant avec le dessert, je me place a côté de lui pour le servir.

  • Papa veux-tu encore un peu plus de ces fraises ?
  • Oui ma chérie.

En même temps il me saisit mon sexe et me caresse les couilles, avec son autre main il passe un doigt sur mon gland. Je bande, me reculant pour servir, Maman elle me prend par la taille et me suce un sein, rouge de confusion je regagne la cuisine. C'est la première fois que l'on me touche et cela me rend folle. Je vais pour rejoindre ma place a table, Papa est en érection :

  • Murielle approches toi de OLGA et présente lui ton gland.


Maman... euh OLGA, se saisit de mon sexe et s'enfourne le gland pleine bouche. Quelle sensation, depuis le temps que j'en rêvais. Elle me taille ma première pipe waouhhh! C'est si bon, et Papa qui regarde tout en se masturbant. J'arrive à éjaculer,
OLGA a tout avalé, elle me dit de m'occuper de Papa Robert. Il est debout au bord de la table sa verge turgescente est magnifique. C'est à genoux que je vais pour la première fois goûter à une bite. La prise en main est surprenante, surtout lorsqu'il me force à embrasser son gland, qui de suite remplit ma bouche, quel morceau, c'est ce à quoi je m'attendais. Il enfonce son sexe dans ma bouche me forçant a l'avaler, sa verge arrive dans ma gorge, je dois la sortir avant de vomir. Me reprenant, je recommence et cette fois c'est moi qui dirige les mouvements, lentement je m'habitue. ROBERT ne bouge plus, il se régale tout autant que moi, que c'est bon seigneur, maintenant je pense que d'être habillé en fille ne me suffit plus il faut que j'ai une sexualité de fille. ROBERT est sur le point de jouir, OLGA en connaisseuse me prévient :

  • Attention Murielle Papa va cracher, tu vas être surprise, mais avale et lèche le ensuite, c'est délicieux. Au même instant un flot de sperme inonde ma bouche. Ayant déjà gouté le mien, je trouve que son sperme est plus fort en goût, j'ai tout avalé, puis le léchant avec douceur, il me relève et me regarde dans les yeux :
  • Murielle tu es une bonne élève, ta maman OLGA est toute excitée, tous les deux avons eu notre part, vas donc la satisfaire.

OLGA est assise les jambes écartées, de nouveau à genoux je commence à lui sucer la chatte, ma première chatte, elle écarte ses lèvres pour que je puisse aller au plus profond. N'étant pas une habituée au sexe féminin, elle me donne des conseils tout en me guidant pour que je lui excite le clitoris. Après quelques difficultés, je suis opérationnelle. Elle commence à geindre de plaisir. Elle resserre ses cuisses autour de ma tête, ses bas glissent sur mes joues. Que c'est merveilleux de sentir le nylon caresser mes joues, c'est si agréable que je me remet à bander. C'est parti OLGA jouit en se tordant, me forçant à retirer ma tête, elle presse une main sur sa chatte comme pour retenir son plaisir.

Me relevant je vois mes parents adoptifs totalement à plat, et moi qui bande comme une folle. N'en pouvant plus j'ôte ma cage de chasteté pour me masturber devant eux. Je cambre grave du haut de mes talons, mes seins sont durs, ma branlette est rapide mais OLGA à le temps de se mettre à genoux et d'avaler mon sperme.

C'est parfait pour une première fois je suis comblée. Je remonte dans ma chambre pour prendre une douche et me coucher pour dormir. Je rêve de ce que je pourrais bien faire de nouveau , mais cela est une autre histoire...